Le vol des méduses

LES MÉDUSES DOMESTIQUÉES ?

Les méduses ne font pas que piquer et donner de l’urticaire, elles ont le pouvoir de nous hypnotiser. Elles ondulent avec grâce dans l’eau en diffusant une douce lumière un peu fluorescente. Difficile de résister à l’observation de leurs mouvements lascifs dont le charme onctueux nous scotchent devant la vitre de l’aquarium le plus souvent la bouche bée ou en forme de O. Evidemment nos réactions diffèrent quelque peu lors d’une malencontreuse confrontation au cours d’une baignade en mer.

Les méduses sont belles à regarder mais de loin si possible. Ce qui beau attire l’homme. Il cherche à se l’approprier ou bien à le domestiquer. Pourrait-on concevoir une domestication de ces êtres vivants invertébrés ? Et si oui que pourraient-ils accomplir comme prouesse satisfaisant aux intérêts des hommes ?

le voyage improbable vol de méduses illustration encre noire
le voyage improbable vol de méduses illustration encre noire

LES MÉDUSES PARACHUTES

L’impossible peut être imaginé dans cette illustration à l’encre noire. Les filaments des méduses sont accrochés à cet étrange objet volant dirigeable manuellement par un pédalier à mains (Il faudrait plutôt parler d’un « maindalier »). Ces prédatrices ondulantes dans la mer semblent bridées et réduites à l’état de parachute. Leurs corps souples et gélatineux sont gonflés à l’extrême pour assurer le déplacement de la machine volante. Elles ont néanmoins conservé la grâce si particulière qui les rendent à la fois attirantes et répugnantes.

les méduses parachutes dans les airs ou dans les mers ? détail illustration voyage méduse encre noire
les méduses parachutes dans les airs ou dans les mers ? détail illustration voyage méduse encre noire

les mÉduses géantes

Les méduses sont peut être dépourvues de squelette, de poumon et même de cerveau. Elles possèdent pourtant des organes sensoriels développées. Elles ne pensent pas mais elles éprouvent, ressentent des sensations. Elles ne font pas de sentiments et agissent dans l’intérêt de leur espèce : survivre. Elles n’ont pas l’air malheureuses sur cette illustration et paraissent même en grande forme eu égard à la taille de mammouth. La race des méduses a évolué.

Détail de la capitaine de l'engin volant avec méduse en forme de parachute illustration encre noire
Détail de la capitaine de l’engin volant avec méduse en forme de parachute illustration encre noire

Rien ne dit que ces gigantesques méduses mouchetées de tâches noires ne se sont pas attachées volontairement sur le garde-fou pour apporter aide et assistance à la capitaine solitaire de cet engin improbable. Et en plus, rien ne dit que la scène se déroule dans les airs. Les feuilles géantes en bas peuvent bien être de nouvelles variétés d’algues. Le monde change..

2 réflexions sur “Le vol des méduses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.